FENDRE L'AIR. Art du bambou au Japon jusqu'au 7 avril 2019 Musée du quai Branly - Jacques Chirac

 
z433783_g.jpg
Daruma, vannerie de bambou
Yonezawa Jiro
Commande du musée
© musée du quai Branly - Jacques Chirac,
photo Claude Germain

FENDRE L’AIR. Art du bambou au Japon

* Exposition du 27 novembre 2018 au 7 avril 2019 * Mezzanine Est

Commissaire : Stéphane Martin, président du musée du quai Branly - Jacques Chirac.
Conseillère scientifique : Maiko Takenobu.
Scénographe : Agence NC – Nathalie Crinière.

Pour la première fois en France, une grande exposition rend hommage à l’art méconnu de la vannerie japonaise en bambou. L’occasion de découvrir près de 200 oeuvre anciennes et contemporaines à la beauté poétique, destinées à l’origine à la décoration florale de la cérémonie du thé.

L’histoire de cet art typiquement japonais est mal connue en Occident : si plusieurs musées américains présentent de façon permanente quelques exemples de ces oeuvres spectaculaires, les collections publiques sont limitées en Europe comme au Japon.
Le musée du quai Branly – Jacques Chirac est fier d’avoir pu rassembler dans une exposition inédite, le plus grand ensemble de pièces jamais montré en Europe, à l’occasion d’une année culturelle où les arts japonais sont particulièrement célébrés en France.

Au Japon, le développement de la vannerie artisanale en bambou est étroitement lié au rayonnement de l’art du thé, arrivé de Chine aux environs des VIIIème et IXème siècles.
Les premières générations d’artisans japonais se sont d’abord inspirés de modèles chinois qui eux-mêmes cherchaient à imiter avec virtuosité les formes sophistiquées de vases en bronze ou porcelaine (les paniers d’inspiration chinoise karamono).

Le renouveau, au début de l’ère Meiji, d’un certain type de cérémonie du thé dont les arrangements floraux utilisaient des récipients en bambou, sollicite ensuite la créativité d’artistes raffinés et merveilleusement inventifs qui se libèrent du modèle chinois et inventent leurs propres formes. Des artistes comme Iizuka Rokansai et Hayakawa Shôkosai renouvellent ce domaine et l’érigent en art.
Aujourd’hui encore, la vannerie japonaise en bambou procure à certains de ses créateurs, passés maîtres dans le tressage de la fibre, le prestigieux statut de Trésors nationaux vivants. En parallèle à la réalisation de vases décoratifs traditionnels pour l’arrangement floral, les créateurs contemporains libèrent leur créativité en réalisant des oeuvres très personnelles. Parfois dénuées de toute fonctionnalité, les vanneries contemporaines se muent en véritables sculptures, formant ainsi un champ artistique d’une profonde originalité. Sept artistes contemporains sont mis à l’honneur dans l’exposition. Leur travail est illustré à travers une présentation monographique qui comprend également une série d’oeuvres spécialement conçues pour l’exposition.

Subtil, puissant et aérien, l’art du bambou japonais étonne le visiteur par la grande diversité de sa production, le mélange des styles et la beauté du geste et du savoirfaire.

logo04.jpg

Musée du quai Branly – Jacques Chirac
37 Quai Branly, 75007 Paris
http://www.quaibranly.fr/

* Exposition du 27 novembre 2018 au 7 avril 2019
* Mezzanine Est

Catalogue Fendre l’air. Art du bambou au Japon
304 pages, 220 illustrations, 55€.
Coédition Skira / musée du quai Branly – Jacques Chirac

logo01.jpg

Les recherches documentaires du catalogue de l’exposition ont été réalisées grâce au soutien de

logo02.jpg

Programme associé Japonismes 2018


PARTENAIRES MÉDIAS

logo03.jpg