e-storming, art, architecture & design agenda
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
professionnel diffusé par le service d'emailing e-storming
retour
 
 
 

londres_g.jpg
Oscar Murillo © Rebecca Reid. Evening Standard, Londres   
     

 

Dans son travail de vidéaste, Murillo adopte la posture informelle de l’amateur, cherchant à saisir le caractère intrinsèquement performatif des environnements communautaires. Témoignant d’une certaine intimité avec l’objet filmé, ses vidéos sont un catalogue d’observations du monde alentour.

Fort de son lien personnel avec l’usine de Colombina, Murillo a élaboré un projet ambitieux intitulé A Mercantile Novel. L’installation fut conçue dans une galerie new-yorkaise, où l’artiste recréa pendant deux mois une usine de confiserie dont le personnel était constitué d’employés de la compagnie effectuant leur travail habituel. Dans Untitled, nouvelle œuvre réalisée pour l’exposition, un groupe de musiciens berbères d’Afrique du Nord s’adonne à une improvisation répétant résolument le même mouvement.

Les deux vidéos se font écho, le rythme paisible de la chaîne de fabrication contrastant avec la performance laborieuse des musiciens. On perçoit ainsi les similitudes qui existent entre la production artistique et d’autres formes de production de masse qui, bien qu’elles fassent partie intégrante de la culture nationale, sont moins volontiers associées à une identité sociale ou personnelle.

« Estructuras resonantes » prend appui sur le passé de l’artiste et les souvenirs qu’il en conserve en tant que fils d’émigré, son père ayant quitté la Colombie afin d’assurer à sa famille une vie meilleure. L’histoire personnelle prend vie avec My Name is Belisario, une œuvre sonore dans laquelle le père de Murillo fait le récit de sa vie. Le récit original, en espagnol, est repris par des locuteurs anonymes – d’âge, de nationalité et de genre différents.

Ces multiples niveaux de résonance mettent en évidence le pouvoir d’action et de réaction inhérent à chacune des œuvres considérées séparément. Prises ensemble, elles sont le reflet des combats auxquels nous confronte la vie contemporaine et font entendre la clameur de l’insatisfaction.

Plus d’informations

 

 

Jeu de Paume
1 place de la Concorde
75008 Paris
www.jeudepaume.org

logo_jeu_de_paume.jpg

Le Jeu de Paume est subventionné par le ministère de la Culture et de la Communication.
Il bénéficie du soutien de Neuflize OBC et de la Manufacture Jaeger-LeCoultre, mécènes privilégiés.

logos.jpg